Livre d’or

Greg, de Danville en Californie

Greg au château de Bussy-Rabutin

J’ai pris des leçons de français chez moi, en Californie et j’étais intrigué par les cours intensifs de français en France. J’en ai regardé plusieurs sur internet et ai opté pour la formule de deux semaines avec Claudine. Combiner un cours privé dans un environnement familial avec un programme culturel riche dans une si belle partie de la France me paraissait juste bien, et cela l’a effectivement été. Claudine a rapidement évalué mes forces et mes faiblesses en français et a conçu un programme en fonction de mes besoins propres. C’est vrai que les cours du matin étaient intenses comme vous pourrez le lire dans d’autres commentaires, mais après tout, j’étais ici pour apprendre. L’accent était porté sur la grammaire, la prononciation, le vocabulaire et l’oral. Les occasions de sortir l’après-midi étaient nombreuses. J’ai visité une belle abbaye, un château, un vieux village charmant et ai assisté à une pièce de théâtre jouée entre les tables d’un restaurant. Claudine est également une excellente guide ! Elle décrivait autant que possible les endroits visités en français et lorsque mes capacités linguistiques ne me permettaient plus de comprendre la complexité de l’histoire, elle ajoutait des explications en anglais. Entendre parler autant français a amélioré ma compréhension mais elle s’assurait en même temps que je ne perde rien d’important. Lorsque je suis arrivé à Montbard, je ne pouvais pas comprendre le français parlé à vitesse normale. Quand j’en suis parti, je regardais les informations télévisées en français et comprenais la plupart. Et puis, il y a ses amis, tous des gens merveilleux. J’ai eu la chance, le privilège, de les avoir rencontrés et d’avoir pu parler avec eux. Nous avons passé du temps avec une artiste, un instituteur, une libraire, et plusieurs autres amis ou connaissances. Cette expérience à elle seule valait le déplacement. Enfin, un mot sur la cuisine. Au deuxième jour, je lui ai demandé de préparer moins sinon je risquais de ne plus pouvoir monter dans l’avion du retour. Elle n’a rien modifié mais ce n’était pas grave : tout était excellent et authentique ! Merci pour tout, Claudine !

Chiharu, de Kobe, Japon

Claudine est un professeur extraordinaire. Il est difficile de trouver un professeur de FLE oral aussi doué qu’elle. Son programme est exceptionnel, à tous les points de vue. Ce qui est le plus important, ce sont ses cours qui sont uniques. En parlant avec des étudiants, elle découvre ce qui ne marche pas dans leur français, et elle fait un programme différent selon le besoin de chaque étudiant. Comme professeur, elle est stricte, patiente et dévouée. Par exemple, au cours de la production orale, elle prend presque tout ce qu’on dit en sténo, pour pouvoir le corriger par la suite. Non seulement sur la langue, mais elle nous transmet aussi la culture française.

chez Annie

Ensuite, au cours du séjour, il y a beaucoup d’occasions de sortir avec elle. Elle nous conduit aux sites historiques et devient guide. On va au concert, au cinéma, aux activités diverses ou chez ses amis, qui sont tous très sympa. Lors de toutes ces activités, on parle avec elle ou ses amis. Au bout d’une semaine ou deux, on s’aperçoit que le français coule dans sa tête. Je dois ajouter que l’appartement est très spacieux et confortable, bien équipé. On y trouve toutes les choses nécessaires, un cahier, des fruits et des biscuits, ou un shampooing et un sèche-cheveux. Il y a une télévision et elle fait même une des suggestions sur les émissions à regarder, mais on n’a pas beaucoup de temps pour le faire. Enfin et surtout, elle est très bonne cuisinière. Elle met tout en œuvre afin que les étudiants mangent des plats français excellents et variés. Chez elle, on mange comme dans un bon restaurant. Tout bien considéré, elle a tous les talents et le dévouement requis pour faire un programme sans pareil, ce qui n’est possible que grâce à elle. Je le recommande vivement à ceux qui veulent apprendre la langue et la culture françaises. Claudine est un professeur extraordinaire. Il est difficile de trouver un professeur de FLE oral aussi doué qu’elle. Son programme est exceptionnel, à tous les points de vue. Ce qui est le plus important, ce sont ses cours qui sont uniques. En parlant avec les étudiants, elle découvre ce qui ne marche pas dans leur français, et elle fait un programme différent selon le besoin de chaque étudiant. Comme professeur, elle est stricte, patiente et dévouée. Par exemple, au cours de la production orale, elle prend presque tout ce qu’on dit en sténo, pour pouvoir le corriger par la suite. Non seulement sur la langue, mais elle nous transmet aussi la culture française. Ensuite, au cours du séjour, il y a beaucoup d’occasions de sortir avec elle. Elle nous conduit aux sites historiques et devient guide. On va au concert, au cinéma, aux activités diverses ou chez ses amis, qui sont tous très sympa. Lors de toutes ces activités, on parle avec elle ou ses amis. Au bout d’une semaine ou deux, on s’aperçoit que le français coule dans sa tête. Je dois ajouter que l’appartement est très spacieux et confortable, bien équipé. On y trouve toutes les choses nécessaires, un cahier, des fruits et des biscuits, ou encore du shampooing et un sèche-cheveux. Il y a une télévision et elle fait même des suggestions sur les émissions à regarder, mais on n’a pas beaucoup de temps pour le faire. Enfin et surtout, elle est très bonne cuisinière. Elle met tout en œuvre afin que les étudiants mangent des plats français excellents et variés. Chez elle, on mange comme dans un bon restaurant. Tout bien considéré, elle a tous les talents et le dévouement requis pour faire un programme sans pareil, ce qui n’est possible que grâce à elle. Je le recommande vivement à ceux qui veulent apprendre la langue et la culture françaises.

Mari, de Nagoya, Japon

J’ai bien profité des trois semaines chez Claudine. Claudine appelle son séjour linguistique “ l’immersion dans la culture française”, cinq jours par semaine, du petit-déjeuner au déjeuner, au moins 5 heures chaque jour (et souvent plus), je me suis donc plongée dans la culture française où je ne pouvais communiquer qu’en français. J’avais déjà un bon niveau mais j’avais du mal à m’exprimer à l’oral parce que je n’avais pas d’occasions de parler avec des Français. Ce séjour m’a permis de m’habituer à parler français et m’entraîner dans mes points faibles, par exemple, ma prononciation, mes tournures de phrases et la grammaire : j’avais tendance à parler sans article, à ne pas utiliser le conditionnel, etc. Claudine me les a enseignés et elle a corrigé mes erreurs avec beaucoup de patience et elle m’a expliqué pourquoi. Ça m’a beaucoup aidée à améliorer mon français. En plus elle m’a conseillé d’abandonner la “mauvaise habitude” que j’avais prise en étudiant en autodidacte : j’utilisais trop souvent le dictionnaire japonais-français, je pensais d’abord en japonais et traduisais en français. A cause de cela, je ne parlais pas très vite, mon français n’était pas naturel et de temps en temps bizarre. Elle m’a dit de ne pas utiliser le dictionnaire japonais-français, ni le français-japonais si possible et de lire et d’écrire sans dictionnaire. C’est toujours difficile de changer d’habitude. Après deux semaines j’étais fatiguée et je trouvais que les mots ne me venaient pas. J’avais le moral à zéro. Ma professeure m’a dit que cela arrivait souvent mais qu’avec le temps cela marcherait bien. Je m’en suis rendu compte maintenant car j’ai commencé à prendre plaisir à lire et à m’exprimer plus facilement qu’avant, sans dictionnaire. Cette nouvelle habitude m’aidera à progresser, j’espère. À mes yeux, Claudine a beaucoup d’expérience comme professeure et surtout elle connaît très bien les erreurs que font les Japonais. En fait, je l’ai trouvée un peu stricte mais c’est normal à mon niveau car sinon je n’aurais pas pu progresser. Je crois qu’elle s’adapte au niveau et à la demande de chaque étudiant. Ne vous inquiétez pas si vous êtes débutant !

Il y avait beaucoup d’activités à part les cours. On est allées ensemble au concert, à une exposition, au théâtre. Claudine m’a fait visiter l’Abbaye de Fontenay, du patrimoine mondial et Semur-en-Auxois, une très jolie ville près de Montbard. Ses amies nous ont invitées à l’apéro ou au déjeuner et j’ai passé de bons moments avec elles. Il y a beaucoup plus de sorties culturelles en Bourgogne que je n’imaginais et je pense que l’on ne s’y ennuie jamais ! Ce qui m’a le plus plu, c’était les déjeuners que Claudine a préparés avec des produits bio. Elle en achetait au marché où je l’ai accompagnée une fois. C’était une bonne occasion de connaître l’engouement des Français pour le bio. De plus, c’est un vrai cordon bleu ! Sa cuisine est très bonne. Travailler le français pendant trois heures… c’était un peu dur mais je m’encourageais tous les jours « Allez Mari ! Le déjeuner t’attend après le cours ! ». Claudine m’a fait connaître les fromages de la région, les légumes que l’on ne mange pas en général dans mon pays…. et les vins aussi ! Elle m’a proposé de goûter plusieurs boissons alcoolisées. Moi qui suis gourmande, j’étais contente de connaître les habitudes alimentaires des Français.

Mami, de Yufuin, Japon

Alors que je ne suis restée qu’une semaine, mon séjour chez Claudine a été un enchantement de tous les jours et dans ma vie de 54 ans !

 

Le matin, la leçon de 3 heures était concentrée. Moi qui m’assoupissais souvent lors de mes études, je m’inquiétais d’avoir envie de dormir mais je n’ai pas du tout eu sommeil. Le cours de Claudine était efficace et je me suis focalisée sur ses explications ou l’exercice du moment.
En devoir, elle m’a demandé de traiter un thème et non pas de l’écrire mais de l’enregistrer, le tout devant durer 3 à 5 minutes. C’était stimulant. Au début, c’était difficile et aucun mot ne sortait. Une fois l’enregistrement terminé, quand je le réécoutais, je remarquais mes fautes, ma lenteur et ma prononciation qui n’était pas claire. C’était choquant mais je tente désormais de m’entraîner.
Ensuite, Claudine m’a offert des occasions de rencontrer diverses personnes. Un couple de peintres nous ont invitées à déjeuner et l’expérience a été incroyable : non seulement, j’ai goûté à un plat typiquement français dans une belle maison en pierres entourée de nature mais en plus, au moment de partir, lorsque Claudine et ses amis se sont embrassés, j’ai dit que je voudrais bien faire comme les Français alors ils m’ont fait la bise, à moi aussi ! C’était la première fois !

Le dernier jour, nous sommes allées au marché et après, Claudine a donné rendez-vous à un jeune couple d’artistes dans un café. Il y avait du bruit dans cet endroit très populaire. J’étais très concentrée pour comprendre leur conversation et j’y ai pris part de manière appropriée. C’était une expérience précieuse. J’ai eu le courage de m’intégrer dans la discussion, car Claudine était là. Je pensais qu’on me comprendrait malgré mes fautes et qu’elle m’aiderait en cas de difficulté. Finalement, j’ai pu suffisamment communiquer avec eux. Cette expérience m’a donné confiance en moi.
Nous sommes allées au théâtre, je me suis fait faire un massage, et bien d’autres choses encore. Je suis surprise d’avoir pu en profiter autant en seulement huit jours mais je pense que Claudine était beaucoup plus occupée. Malgré tout, elle n’avait pas l’air fatigué. Sans doute se concentre-t-elle sur ses tâches importantes. Je voudrais prendre cette habitude, sans gaspiller mon temps.
Concernant la vie quotidienne, il n’y a eu aucun inconvénient. Tout l’appartement du premier étage était à ma disposition : la chambre, le salon, la cuisine et la salle de bains. C’était très agréable parce que j’ai besoin de temps pour être seule. Au sujet du dîner, j’avais prévu de cuisiner mais j’ai fini les restes de midi donc j’ai pu économiser du temps et de l’argent ! C’est ainsi que j’ai acheté de bons livres et du vin !

Montbard est une petite ville mais intelligente et culturelle. J’aurais aimé y passer plus longtemps. Dans deux ans, je compte rester chez Claudine deux semaines. Je vais encore travailler mon français en rêvant de ce jour.

Milou et Jan, des Pays-Bas

Milou et Jan au salon de thé Arthémiss

Sur internet nous avons trouvé “le français chez Claudine”, où il était possible de suivre un cours de français ‘fait-sur-mesure’ dans sa maison, qui est située dans un cloître pittoresque, à Montbard, une ville au nord de la Bourgogne.

Claudine est une professeure de français formidable. C’était pour nous un grand plaisir de prendre des cours avec elle. Nous avons beaucoup apprécié, mais surtout, nous avons beaucoup appris. Nous avons pu utiliser chaque occasion pour améliorer notre français. Elle est aussi une très bonne cuisinière et une hôtesse très gentille. Chaque jour, elle a préparé un bon menu traditionnel bourguignon, dont elle nous a raconté l’histoire en français. Les repas étaient vraiment des cours de français supplémentaires. Dans une ambiance agréable, nous avons appris beaucoup pendant ces conversations informelles à table. C’est devenu peu à peu plus facile pour nous de conserver le français tout au long de nos échanges. Grâce aux cours du matin et de nos conversations pendant le petit-déjeuner et le déjeuner, cette semaine, nous avons aussi eu l’opportunité de connaître le mode de vie bourguignon et sa culture. Claudine a organisé une excursion culturelle dans les environs ou un rendez-vous avec quelques-uns de ses amis qui nous ont reçus cordialement. C’était une expérience extraordinaire où nous avons pu profiter de la nature magnifique, de la beauté et de l’hospitalité de cette région très riche en histoire culturelle.

A notre avis c’est la meilleure manière d’apprendre le français et nous espérons pouvoir encore le faire dans l’avenir.

Chère Claudine, merci beaucoup!

Haruko, de Tokyo, Japon

Haruko, pour la cérémonie du thé à Montbard

Mon séjour à Montbard a commencé par une attente de plus d’une heure juste avant l’arrivée en gare. De plus, j’avais reçu une mauvaise nouvelle de la SNCF qui m’annonçait l’annulation de mon train de retour pour cause de grève. J’éprouvais de l’inquiétude. Dès que je suis arrivée à la gare de Montbard, mon inquiétude s’est dissipée. Madame Claudine, souriante, m’attendait. J’avais l’impression de revenir dans ma ville natale. Montbard est plus petit que ce que j’avais imaginé. Là-bas, le temps passe lentement et j’ai pu être libérée des bruits de Paris et être complètement rassurée.
Depuis le premier soir jusqu’au dernier matin, tous les repas que Claudine a préparés ont été tellement bons que j’ai tout mangé et que j’ai pris 3 kilos ! Mais je ne pouvais m’empêcher de continuer à manger des plats si délicieux. Claudine m’a donné quelques recettes. J’étais très contente.
Bien que Montbard soit très petit, il y a beaucoup d’endroits qui valent le détour. J’avais pensé m’ennuyer un peu après les leçons mais c’était exactement le contraire. J’ai tous les jours été émue des visites.
Des amis de Claudine sont venus chez elle pour assister à notre cérémonie du thé et nous sommes allés à un concert de piano ensemble.
Mon séjour à Montbard a vraiment été rempli de choses splendides !!!
Chaque leçon de 3 heures a également passé très vite. Claudine m’a indiqué des points faibles que je ne connaissais pas. Si j’avais su, j’aurais pris ses cours plus tôt. J’aurais voulu aller à beaucoup d’autres endroits et prendre encore plus de cours.
Un jour, j’aimerais revenir. Pour cela, je dois travailler plus au Japon.
Enfin, je remercie énormément Claudine pour tout ce qu’elle a fait pour moi avec soin et bienveillance. Je voudrais absolument la revoir. Merci mille fois, Claudine !!!

Helen de Portland, Etats-Unis

Helen dans la neige…

Mes trois semaines à Montbard chez Claudine ont été une immersion totale, non seulement dans la langue française mais aussi dans la culture et les habitudes des Français ainsi que dans les activités habituelles d’une petite ville française. Cette immersion a amélioré ma compréhension de la France et de sa langue riche.
Les repas étaient délicieux ; Claudine est une excellente cuisinière et généreuse. Et bien que j’aie eu à ma disposition une cuisine entièrement équipée, je n’ai jamais rien préparé car je finissais avec joie ‘les restes’ pour mon dîner. ‘Les restes’ ne désignent pas exactement ses plats bourguignons succulents. De plus, la cuisine regorge de toutes sortes de bonnes choses : infusions, biscuits, pains et fromages…
En dehors des leçons privées et des sorties accompagnées de Claudine, il n’y avait que l’embarras du choix pour occuper son temps libre : prendre le train seule pour aller visiter une ville voisine, se promener le long du canal en croisant des Bourguignons ou participer à des débats à la suite d’un film au cinéma le Phénix.
Les cours étaient rigoureux. Claudine a insisté sur la prononciation correcte des voyelles pendant nos leçons. Nous avons toutes deux travaillé dur pour corriger mes nombreuses années de prononciation incorrecte. J’ai senti que j’avais fait de réels progrès durant ces trois semaines. Et j’ai quitté Claudine avec des stratégies simples mais efficaces qu’elle a élaborées afin de maintenir mes acquis et de continuer à développer ma compréhension et mon expression orales de retour chez moi.
Merci Claudine !
Helen (traduction de l'anglais)

Maryann de Portland, Etats-Unis


Maryann à Semur

J’ai passé trois semaines fantastiques chez Claudine, à Montbard, en France. J’avais mon propre appartement et mes trois heures quotidiennes de cours. Parce qu’elle ne prend qu’un étudiant à la fois, ce cours est intensif et Claudine est très stricte. Mais elle est aussi amusante et elle m’a emmenée à de nombreuses activités, concerts, films (on en a vu 7 !), repas avec ses amis et bien d’autres. Les trois semaines ne représentent pas seulement un bain linguistique mais une réelle immersion culturelle et les Montbardois ont été généreux et intéressants. La campagne est incroyablement belle, pleine de villages médiévaux et de paysages splendides. Claudine et moi mangions ensemble et elle a préparé des repas bourguignons extraordinaires. J’y retournerai et la recommanderai à quiconque souhaite faire des progrès dans la conversation quotidienne ainsi que pour ses cours de grammaire.

Maryann (traduction de l'anglais)

Kikuko de Yokohama



J’apprends le français depuis 6 ans. Avant d’aller chez Claudine je prenais les cours en groupe une fois par semaine avec des manuels, mais je n’avais pas beaucoup de temps pour parler en français. Alors, je ne pouvais pas bien le parler et ma passion pour le français a graduellement baissé. C’est alors que j’ai entendu parler d’une semaine pour l’apprentissage du français chez Claudine. Deux amies qui étaient dans ma classe ont fait l’expérience d’un séjour chez Claudine et elles disaient que c’était très intéressant. J’ai décidé donc d’aller à Montbard. Mais comme je suis un peu timide, j’étais inquiète et je me demandais si je pouvais bien communiquer avec Claudine.
Mais ce souci était inutile. Tout ce que mes amies m’ont dit était vrai. Mes espoirs ont été réalisés.
Les cours de français sont trois heures chaque matin, mais j’avais le temps de parler français avec Claudine au petit déjeuner, au déjeuner, et pendant les activités aussi. Elle a tout de suite trouvé mes points faibles. Elle m’a donné de bons conseils l’un après l’autre : parler très vite pour communiquer, ne pas réfléchir en japonais, parler avec des mots faciles en français, regarder la personne avec qui je communique dans les yeux. J’ai réalisé l’importance de la communication. J’ai essayé de parler plus. Claudine m’a posé beaucoup de questions et m’a laissée parler le plus longtemps possible.
Après avoir quitté Claudine, je me suis promenée dans la ville de Lyon avec une bénévole française. J’ai passé presque 6 heures avec elle en parlant seulement français. Et dans le TGV pour l’aéroport Charles de Gaulle j’ai pu bavarder avec une Française assise à côté de moi. C’était incroyable pour moi de parler sans aucune hésitation. On a parlé de nos familles.
« Cette fois je suis venue ici pour apprendre le français. Mes fils sont autonomes, tous les deux. » j’ai dit. Elle m’a conseillé de profiter de la vie en souriant. A ce moment-là j’ai réalisé que Claudine m’avait donné beaucoup de courage et de passion. Je ne parle pas encore bien français, mais je pense que j’ai fait beaucoup de progrès dans mon attitude et aptitude à communiquer.
Bien sûr, il n’y avait pas seulement l’étude du français mais aussi la visite de l’Abbaye de Fontenay, Semur en Auxois, le jardin de Claudine, du cassis qu’on a ramassé ensemble, le Qi Gong avec ses amies, des films, des plats délicieux préparés par Claudine, etc. Beaucoup de choses intéressantes. C’est dommage que je ne puisse pas parler de tout. Au Japon, chaque fois que je mange de la gelée de cassis que Claudine a faite pour moi me reviennent les bons souvenirs de mon séjour chez Claudine à Montbard.
Kikuko (traduction du japonais)

Licha de Californie

Licha à la gare de Montbard
 J’ai passé trois semaines chez Claudine en février 17. J’avais déjà pris des cours de groupes de temps à autre aux Etats-Unis durant de nombreuses années mais jamais encore des leçons privées en face à face. Claudine est une professeure de langue expérimentée qui a enseigné dans différentes écoles de par le monde et à des étudiants de langues maternelles différentes. Et son expérience était manifeste. Elle était parfaitement préparée à chaque cours. Claudine adaptait les leçons à mon niveau après avoir aisément identifié les points qui nécessitaient son aide. Durant les trois semaines, j’ai rapidement progressé dans ma compréhension orale, ce qui était important pour moi car c’était la preuve que j’assimilais bien les nouveaux éléments linguistiques. Cependant, un séjour chez Claudine est bien plus que des cours de langue. C’est réellement une expérience d’immersion culturelle. Nous prenions nos repas ensemble (petit-déjeuner et déjeuner) tout en parlant uniquement français. La plupart des après-midis, Claudine me faisait visiter différents châteaux historiques et sites touristiques des environs. Nous sommes également allées ensemble au cinéma et à des spectacles. De plus, nous avons de temps à autre passé l’après-midi avec ses amis, tous des gens charmants, autour d’un déjeuner ou d’un café. Ces interactions sociales, toutes en français, étaient une manière agréable de continuer à parler français dans une ambiance décontractée. Elles constituaient aussi un très bon moyen de réutiliser les nouvelles structures et temps verbaux que j’apprenais dans la matinée pendant les cours. Après mon séjour chez Claudine, j’ai retrouvé ma sœur à Paris. Nous y avons passé la semaine et j’ai reçu beaucoup de compliments pour mon français de la part des Parisiens ! Merci, Claudine! »
Licha (traduction de l'anglais)

Izumi de Tokyo – Japon

J’avais 49 ans quand je suis allée chez Claudine pour la première fois. A ce moment-là, j’ai pensé : “ Je voudrais, avant l’âge de 50 ans, faire tout ce que je n’ai pas pu faire jusqu’à maintenant.” Apprendre le français, ce n’était pas pour lire des livres difficiles, ni pour discuter politique, mais pour parler des choses quotidiennes avec les Français, et plaisanter, rire. J’ai pensé que ce serait très sympa si je pouvais faire ça. Un séjour d’une semaine, c’était une grande aventure pour moi parce que mon fils avait 14 ans et qu’il avait encore besoin de mon aide. Il faut beaucoup de courage pour prendre une telle décision. Moi, je consacrais tout mon temps à mon fils et à mon travail à Tokyo donc le séjour chez Claudine était une grande et nouvelle expérience pour moi. Une semaine est passée rapidement en allant à droite, à gauche, dans des endroits inconnus, avec des conversations françaises que je n’ai pas bien comprises. Je suis rentrée à Tokyo en pensant qu’une semaine, c’était très court pour apprendre quelque chose. Mais mes copines à l’école de langue française à Tokyo ont été étonnées et m’ont dit : “Qu’est-ce qui t’est arrivé en France ? Tu parles beaucoup mieux qu’avant !”. On ne peut pas devenir un expert de langue étrangère en une nuit. Mais Claudine m’a encouragée : “Parlez ! N’ayez pas peur de faire des fautes !” et encore : “Il faut aussi poser des questions. C’est très important.”. Ca m’a donné du courage pour communiquer avec des personnes qui m’étaient étrangères à Montbard. Chez Claudine j’ai appris le français deux semaines après cinq ans, et trois semaines après sept ans. Et maintenant , c’est comme ma deuxième maison. Quand j’ai rendu visite à Annie qui est une artiste très connue, pendant mon premier séjour à Montbard, Claudine m’a dit : “Si vous parlez et comprenez mieux, vous pouvez apprendre la cuisine française chez Annie”. A ce moment-là, je n’imaginais même pas que je pourrais faire ça en Bourgogne. C’était comme un rêve. Mais pendant mon deuxième séjour, j’ai fait un stage de cuisine française en Bourgogne et un autre de sculpture à Semur. A mon troisième séjour, grâce à Claudine, j’ai participé à une exposition à Montbard et maintenant, j’ai le projet de faire une résidence d’artiste en France. C’est incroyable! Moi, je suis où je n’ai jamais imaginé être il y a 7 ans. Tout ce que Claudine a préparé pour moi pendant mes séjours, les endroits que nous avons visités, les gens qu’elle m’a présentés, beaucoup d’expositions et de concerts auxquels nous sommes allées, m’ont donné du courage et confiance en moi-même. Cela ne me serait jamais arrivé si j’étais restée dans mon bureau à Tokyo. Je suis très contente de ma décision de faire un séjour linguistique en immersion chez Claudine il y a 7 ans. Il a apporté un bouleversement incroyable à ma vie. Merci Claudine. »
Izumi (traduction du japonais)

Schellie de New York – Etats-Unis

Schellieaout14 En juillet 2014, j’ai passé deux semaines à Montbard pour étudier le français avec Claudine à Montbard, un très bel endroit et une professeure fantastique. Claudine a immédiatement évalué mon niveau et m’a aidée avec énergie et bonté à progresser. C’est une enseignante aux ressources multiples et je me suis surprise à étudier très sérieusement pour profiter de son temps et de son savoir-faire. J’ai eu ainsi la grande satisfaction de voir de nettes améliorations dans ma capacité  orale comme écrite (et la confiance en moi-même) à communiquer en français. J’aurais simplement souhaité bénéficier d’une semaine supplémentaire. Pas seulement pour mes compétences linguistiques mais aussi parce que j’ai beaucoup apprécié ma vie à Montbard. L’hébergement est simple, confortable et on s’y sent bien. La ville est entourée de champs de tournesols et de prés verdoyants où paissent des vaches blanches que vous voyez le long des routes pour vous rendre à des endroits intéressants. Je n’ai pas eu le temps de visiter tous les musées, sites touristiques, châteaux ou aller à tous les concerts et expositions du moment et je le regrette. C’est la raison pour laquelle je prévois d’y retourner cet été. »
Schellie (traduction de l'anglais)

Melody de Corvallis – Etats-Unis

melody corvallis chez le français chez claudine séjours linguistiques en france bourgogne montbard Mon expérience de l’apprentissage du français avec Claudine m’a beaucoup aidée à franchir une étape importante. Elle discerne immédiatement  les difficultés linguistiques, quelles soient grammaticales, lexicales ou de prononciation. Elle a développé des méthodes très claires et spécifiques à chaque profil, ce qui lui permet de personnaliser son programme en vue d’amener chaque étudiant(e) à améliorer efficacement son français. En tant qu’enseignante de langues moi-même, j’apprécie particulièrement sa capacité à expliquer clairement des concepts linguistiques et à fournir du matériel approprié à chacun, à son niveau. De plus, l’expérience de l’immersion complète était non seulement importante pour mes progrès en langue mais également agréable. Claudine nous fournit l’occasion de rencontrer de ‘vrais’ Français et de comprendre la culture locale. Elle était ouverte à toutes mes questions relatives à la culture française, ses valeurs, etc. et a facilité à merveille ma compréhension du style de vie français. Les moments forts de mon séjour à Montbard furent les manifestations culturelles ou musicales, les sorties ou repas avec ses amis et le marché hebdomadaire. Claudine était aux petits soins pour moi et m’a même emmenée chez le médecin lorsque j’ai été malade ! Après mon séjour de deux semaines avec Claudine, j’ai continué mon voyage en France et mes échanges avec les Français rencontrés en cours de route ont été plus fluides. J’avais gagné une certaine confiance en moi et en ma capacité à communiquer plus naturellement en français, ce qui est une source de joie incroyable et qui vaut les efforts et le temps passé avec Claudine. ».
Melody (traduction de l'anglais)

Christy de Alameda près de San Francisco

christie-californie-francais-chez-claudine-france
J’ai passé deux semaines avec Claudine pour améliorer mon français à Montbard. J’étais la seule étudiante et j’habitais dans mon propre appartement de trois pièces au-dessous de son appartement. J’ai seulement parlé français durant ces deux semaines. Je savais que s’il y avait quelqu’un d’autre avec qui parler anglais, je ne serais pas capable de me forcer à parler français. La méthode de Claudine d’avoir une seule personne en séjour linguistique (non seulement en cours particuliers mais dans tous les moments de la journée) était parfaite pour moi. Cela pourrait sembler dur mais c’est la meilleure manière d’apprendre une langue. Et je me suis vraiment bien amusée ! Claudine parle couramment anglais donc en cas de nécessité, j’étais rassurée. Mais l’idée était de m’immerger entièrement dans la langue. Le tarif est raisonnable parce qu’il inclut pratiquement tout : les cours, l’appartement, le petit-déjeuner et le déjeuner cinq fois par semaine et trois sorties dans la semaine avec Claudine. Les deux autres jours, je suis partie explorer la jolie petite ville de Montbard, je me suis promenée dans la campagne française ou j’ai pris le train pour Dijon. Et, au fait, il y a une adorable petite librairie à deux pas de l’appartement. Bien sûr, Claudine s’est assurée que je me repérais bien dans la ville avant de me ‘lâcher’ dans la nature. Le soir, je pouvais me préparer à manger dans la cuisine tout équipée avec ce que j’avais acheté au marché ou bien je pouvais sortir dîner aussi. Claudine est bonne cuisinière alors j’ai souvent fini les délicieux restes du déjeuner. À mon arrivée à Montbard, ma compréhension orale et écrite était bonne mais j’avais de grandes lacunes dans mon expression. J’ai fait de gros progrès, mais il est vrai que j’ai beaucoup travaillé pour cela, étudiant dès que j’avais un moment de libre, lorsque je ne sortais pas pour découvrir les environs ou lorsque je ne regardais pas un film français ou encore lorsque je ne passais pas un moment à bavarder avec les amis de Claudine. Un séjour de trois semaines aurait été mieux mais je n’ai pu me libérer que deux semaines et c’était déjà merveilleux. Au début, apprendre tout le nouveau vocabulaire et changer ma manière de parler français m’ont été très difficiles mais au fil des jours, c’était plus facile. Quand j’ai quitté Montbard, j’étais à l’aise dans ma communication en français. Claudine est très patiente et encourageante. De plus, elle s’adapte à tout niveau, même aux débutants complets !
Christy

Kimiko Yasui (68 ans)

japonaise-immersion-totale-france
Le 5 avril, j’ai fait le voyage en TGV d’une heure de Paris à Montbard en regardant par la fenêtre défiler les paysages magnifiques de la Bourgogne où les arbres présentaient leurs jeunes pousses vertes, les prairies fraîches et les vallées se succédaient. Claudine m’attendait à la gare et m’emmena dans sa jolie maison aux vieilles pierres. L’appartement de trois pièces que j’ai occupé était confortable et je pouvais disposer de tout ce qu’il y avait. Comme je lui avais dit préférer prendre mon petit-déjeuner seule, je me servais du frigidaire comme je voulais pour le préparer. Claudine arrivait à 8h et demie exactement chaque matin avec un jovial « Ça va ? » et nous commencions la leçon. Ses explications détaillées et ses exercices de répétition ont mis de l’ordre dans mon cerveau français. Bien que ma mémoire me trahissait parfois, Claudine m’a laissé des notes pendant toute la durée des cours qui me sont devenues des guides précieux pour la suite de mon apprentissage du français. Avec la pause café, les cours du matin passaient très vite et m’apportaient toujours beaucoup. Malgré un séjour bien court d’une semaine, je pense avoir fait de gros progrès non seulement en prononciation, grammaire mais aussi en parlant et écoutant du français à tout moment de la journée. Pour ce qui est de la communication, mes tournures de phrase bizarres nous ont quelquefois fait éclater de rire et ont parfois apporté de l’incompréhension chez Claudine mais elle a toujours essayé d’utiliser des mots simples pour reformuler ou expliquer à nouveau. Quand je ne comprenais vraiment pas, elle a eu recours au japonais, aussi je me sentais parfaitement à l’aise dans notre communication. Nos visites de l’après-midi ont été très intéressantes, comme si nous allions à la rencontre d’un pèlerin de St Jacques de Compostelle. J’ai visité Semur en Auxois, Noyers sur Serein, Vézelay et l’Abbaye de Fontenay et tous ces endroits m’ont laissé des impressions très fortes. Un jour, nous sommes allées dîner chez une artiste de la région dans un petit village près de Montbard. De plus, Claudine cuisine très bien et m’a fait goûter des spécialités bourguignonnes. A chaque repas je me régalais. Claudine a même fait le ménage et la vaisselle aussi me suis-je sentie durant cette semaine à Montbard comme une reine qui aurait son professeur privé, son cuisinier et son guide touristique.
Kimiko Yasui (traduction du japonais)

Tomomi

CIMG2078
Bien qu’une semaine soit une période trop courte, ce temps a été précieux pour moi. Durant les trois heures de cours privés du matin, j’ai senti que je progressais dans mon français en travaillant particulièrement mes points faibles. L’après-midi, il y avait beaucoup de choses à faire telles que les visites, aller à un vide greniers dans un village voisin, rendre visite à une amie de Claudine, se balader dans le vieux quartier très joli de Montbard. J’ai également beaucoup apprécié les repas préparés et ai ainsi découvert différents et succulents plats régionaux. Cette semaine m’a apporté une satisfaction particulière dans la mesure où j’ai vraiment fait l’expérience d’un voyage spécial, l’expérience de la vie quotidienne des Français. Si j’en avais la possibilité à nouveau, je retournerais à Montbard.
Tomomi (traduction du japonais)